Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Formation syndicale : L'école, cible des droites extrêmes !

« Il m’est intolérable de savoir qu’ici même, dans cette ville dont le passé rebelle et républicain a toujours été sans faille, il m’est intolérable de savoir qu’une partie de nos concitoyens votent pour le contraire des idées de justice, de solidarité, de fraternité, qui sont l’essence même de la civilisation.
Je ne me résous pas au rejet, à l’exclusion. Je ne me résous pas à la haine. Je ne me résous pas à la bêtise du désespoir…
».
Il y a 20 ans, Jean FERRAT prononçait ce discours au banquet républicain de son village d’Antraigues en Ardèche. Aujourd’hui nous pourrions toutes et tous reprendre à notre compte ces mêmes mots pour expliquer en quoi notre initiative intersyndicale a toute légitimité à s’enraciner ici, dans le Mantois.

Nul n’est en effet prophète en son pays… Les Yvelines sont malheureusement un territoire de choix pour l’épanouissement des idées racistes, antisociales et réactionnaires : un département qui affiche le Conseil départemental le plus à droite de France, présidé par un élu de Mantes-la-Jolie ; un département qui apporte à l’Assemblée Nationale l’unique député du Parti Chrétien Démocrate de Christine BOUTIN ; un département enfin, qui possède en son sein l’unique ville dirigée par un conseil municipal d’extrême-droite en Île-de-France, ici à Mantes-la-Ville !

La C.G.T Educ’action considère que c’est un acte de résistance, légitime et nécessaire, que de porter le débat antifasciste au cœur de la nuit, là où les idées de justice, de solidarité et de fraternité se sont égarées.

C’est ici et maintenant qu’il convient de déconstruire ensemble l’offensive idéologique portée par les courants les plus réactionnaires du pays : intégristes religieux, idéologues identitaires, nationaux-républicains nostalgiques d’une « France mythifiée »… qui après nos villes lorgnent sur nos écoles !

La mise au pas de notre école publique est une vieille obsession de ces « droites extrêmes » françaises. Depuis plus d’un siècle, elles éructent leur haine de la démocratie, de l’égalité sociale ou entre les sexes, de la démocratisation de l’enseignement, prônant au contraire la sélection, la ségrégation et l’exclusion.
Être présent massivement et unitairement au cœur de leur bastion, pour connaître, analyser et déconstruire leurs discours et leurs pratiques, c’est avant tout montrer que nous ne sommes pas dupes et que nous pensons que là où est l’école, là où est l’éducation, là où est la liberté, l’ignorance et la haine disparaissent.

Les loups sont entrés dans nos villes, l’école ne sera pas leur tanière : ici comme ailleurs, ici peut-être encore plus qu’ailleurs : NO PASARAN !

Sylviane et Nicolas pour le Bureau de la C.G.T Educ'action des Yvelines.

Tag(s) : #Formations

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :